Safi-2

 On parle de nos  jours d'un genre de rejet  dans les sociétés modernes , en Europe , en Amérique et ailleurs dans le monde.
Un rejet des personnes et un autre des cultures. C'est du  racisme dont les empreintes se trouvent dans la nature humaine contre tout ce qui est différent !
La question importante à poser : qui est différent de quoi ? De l'homme ? Des sociétés ? Des comportements ou des pensées ?

Nous sommes tous des hommes et fait de de la même matière et des mêmes cellules.Tout nous rassemble sauf notre action intérieure, ce rejet totalitaire de l'autre, cet  instinct animal de l'homme primitif.
Si je pouvais trouver un autre terme pour éviter celui d' animal pour  ce comportement que seul l'homme est capable d'élaborer et de mettre en oeuvre . 
Aucun lieu ou société dans l'histoire n'a éloigné ce comportement inhumain , dans la société orientale, comme dans la moderne en Occident. Ni sagesse, ni religion, ni culture, ni civisme, ni politique, ni philosophie, ni histoire des hommes n' a pu corriger cette erreur.
L'homme croit que cette épidémie du racisme est un état normal et que l'autre doit souffrir en silence. Il est même  interdit de élever la voix pour contester la maltraitance sur son semblable.
On en parle longuement mais pas un acte pour éradiquer le rejet ne suit, dans le respect des décisions car il n'est pas dans l'intérêt collectif.
Le rejet est un comportement égoïste ! Une attitude minable ! Un acte qui repousse les valeurs citoyennes des hommes. Rien ne compte sauf  l'individualité, mais le rejet multiplié est un acte de groupe.
Une contagion qui marquera la fin du monde, la fin du genre humain sur ce globe terrestre.

Je l'appelle racime citadin, car mon ressenti s'est révélé à Safi au Maroc , alors que j'étais l'adolescent qui arrive le coeur plein d'espoir pour construire son avenir.
Et on dit qu'on partage une seule nation, un seul pays ou une seule ville. Ce qui est minimal, c'est de vivre proches les uns des autres, chacun de nous par son appartenance à cette terre a le droit au respect.  A être accepté et valorisé .
Non , c'est interdit ! .

Un lobby fait des différences entre citoyens et range les uns à côté et les autres ailleurs. Des nazis pour exterminer les peuples sans aucune pitié. Tout est prêt pour être envoyé à l'échafaud selon sa politique, ses pensées,  sa religion ou son appartenance à un groupe.
Je parle des citadins de Safi, au Maroc !
Ils refusent les arrivées des campagnards alors même que leurs origines l'étaient. Ils oublient vite leur histoire, il  choisisse ce qui va dans leur sens.
Les citadins se sont rassemblés en une cellule qui rejette tout intrus à leurs yeux, quel qu'il soit . Sans raison, sauf de ne pas être du même sang ou de la même catégorie sociale.
Parfois l'égoïme et le rejet atteingnent, même des membre d'une même famille alors qu'il y a de la place pour tout le monde . Chacun à le droit de vivre libre et personne n'a le droit de l'en empêcher !

On sélectionne sans motif sauf  le plaisir, ce qui est de la cruauté dans ce monde qui se considère moral... Le lobby familial est partout, dans les professions, le commerce, les arts  ... La société choisit le plus fort et laisse le plus faible aux affres de la pauvreté et de la misère .

Par exemple, pour être musicien, il faut être de la famille. Pour devneir un maître de la poterie, aussi et pour être commerçant, c'est pire ! C'est partout dans la vie citadine au Maroc. Un petit groupe engrange toutes les ressources de la vie et éloigne les autres, les campagnards. Les liens et les rencontres se font  par nécessité intéressée, en relation opportuniste avec les bédouins, comme ils les appellent.
Une politique se met en place , non  pour collectivité mais pour le groupe dominant.
Avant de voir les lobbies d'armement et de commerce dans le monde, il serait bon de cerner de près ceux des familles cooptées au Maroc .
C'est pire que le rejet car la communication est limitée avec les indigènes, ces bédouins , comme ils sont désignés. C'est à dire les primitifs en dialecte, à cause de l'illéttrisme. C'est est une terrifiante idéologie qui maintient les indigènes sous son pouvoir , esclaves au service de leurs seigneurs, les citadins .
Du racisme qui rend la vie misérable surtout dans cette ville où les riches sont  rois et les pauvres des chiens rôdeurs dans les rues .
Ce qui est choquant, c'est que l'avarice est dans la parole aussi.

" Le mot est une aumone pour un croyant " dit Dieu .

Quand on veut parler avec un lobbyiste citadin , il répond à peine et ne regarde pas plus son interloctuteur ! Il ne prend même pas le temps d'écouter ce minoritaire pour lui ! ! Sa réponse est toujours prête, c'est le refus .
-Non, on ne veut pas de toi dans le monde des hommes ! Tu es différent que nous . Nous sommes des dieux et vous des gueux.
On ne se méprend pas si on appelle Safi, " la ville des anges et des diables " .
La rejet et le racisme transforment l'âme et rendent invisibles ceux qui évitent d'apparaître.
- Vous nous faites honte, les bédouins !

L'éducation se poursuit des ancêtres aux descendants. Refuser l'autre, surtout pas l'accepter . Ne pas le laisser passer car il prendra la place et mangera tout le pain .
Pourtant il cuit pour tout le monde.  Il ne manque rien pour le riche et  le pauvre, la nature est généreuse pour tous.

L'avarice et le racisme sont au plus profond des hommes ! L'enfer est dans l'esprit des citadins malhonnêtes. C'est ainsi qu'on créé une société injuste.
Personne n'a pu guérir cette épidémie, y compris en Occident.

À Saint-Etienne-du-Rouvray, en France ,  le rejet et le racisme prennent une autre forme . Une  façon de réagir dans une société moderne de liberté,égalité, fraternité. Un racisme politique . Du communiste qui usurpe le nom qu'il porte .
Le communisme c'est prendre le pouvoir à d'un groupe de personnes qui gouvernent le pays à son  profit , donc pour le partage à parts égales . Pas de couches sociales !
Mais c'est compter sans  l'intinct animal , (pardon à l'animal qui n'est pas raciste )  revient en courant .
Le communisme, ici, rejète toute personne d'un autre courant de pensée politique. J'y vois une vengeance sociale du temps où les communistes ont vécu des guerres avec les dictateurs .Ils oublient le pardon et que les hommes ne sont pas responsables des erreurs des rois ou des dictateurs !

La politique de Saint-Etienne-du-Rouvray est une politique sélective, municipale et parlementaire . Celui qui vote pour et celui qui vote contre. Contre ?  On est contre vous , malgré le secret du vote , ce qui est interdit par la loi de la république. Chaque citoyen à le droit au même traitement quelel que soit sa religion, sa politique ou son opinion.Les responsables ne sont pas libre de faire une dictature sous la gouvernance de la  France .

Le citoyen n'est plus celui qui doit subir la politique des médiocres et d'attendre l'au-delà pour avoir son  mérite s'il croit en Dieu. Si on n'a pas de valeur ici-bas, on le méritera pas jamais. C'est la vraie religion, la vraie sagesse entre les hommes. Surtout ne pas se laisser faire.
La société est moderne quand elle refuse l'injustice entre les hommes . On est tous égaux sur terre .

Abdelkarim Belkassem

le 8 octobre 2018

7784236294_sipa-ap21927272-000004