ggtff

 " La lutte contre l'immigration "

Comment  peut-on considérer cette lutte contre l'immigration en France et surtout le postulat du Front National, pour sauver les nations européennes de l’envahissement par ceux du Sud,  surtout les Africains, les Asiatiques et les Sud-Américains ? Est-ce une guerre culturelle, religieuse, politique  de riches que présentent ces pays du nord de la terre quand les campagnes du sud sont devenus stériles et que les populations meurent de faim et de soif ?

La lutte contre l'immigration avec la force qu'elle représente est une fable élaborée par une partie des peuples européens ! Un mythe loin d’être réel pour les scientifiques géopolitiques dans le monde.

On  nous trompe  tous avec de fausses  informations, celles qu'on appelle dans le dictionnaire de Trump, le président américain, des " Fake news " !

En réalité ce qu'il démontre c’est lui, avec ce terme. Quand on dit aux autres qu'ils mentent, on éloigne cette situation de soi et de ce qu’on fait. Que le soupçon peut se retourner vers ceux qui montrent les autres du doigt. Le mensonge, le fake, c'est la politique de Trump et des populistes européens voire du monde.

Ceux qui se disent lésés sont les hommes riches, des milliardaires comme le dirigeant des Etats-Unis. Les stigmatisés sont les peuples pauvres qu’on rejette car ils ne servent à rien pour la politique industrielle et l'idéologie des hommes dits forts qui vivent sur des planètes illusoires. Ils sont dérangés par les immigrés alors qu’ils ne les voient et ne les côtoient même pas !  Car ils vivent ou tentent de le faire dans des quartiers entourés des murs si hauts qu’ils  ne peuvent pas les franchir pour nuire aux hommes et femmes si bons !

Les immigrés agacent les riches, par leur seule  existence. Ils en ont peur car ils représentent le danger. Ils ont des besoins criants  et on sera obligé de partager avec eux notre richesse. Du moins c’est ce qu'ils pensent.

La relation entre nord et sud n'est pas nouveau dans l'Histoire. C'est un phénomène que les hommes connaissent.  Les riches qui occupent l'Europe et l'Amérique  ne sont-ils pas originaires du sud de la terre depuis le début des temps ?  Ne sont pas d'Afrique et d'Asie ? Nous sommes tous venus de quelque part et les circonstances ont causé l'immigration  depuis, au moins, l’âge de bronze …
On  se déplace quand on y est obligé ! Comme les animaux instinctivement à la recherche d'herbe et d'eau. Les hommes eux aussi ont eu ces besoins.  
L'animal suit les pas de ses ancêtres quand il se déplace et l'homme aussi. Sur les traces des humains, on ne crée rien de nouveau.

Un problème,  l'immigration ?  Il serait  moins compliqué que ce qu'il paraît!

La réelle raison qui pousse les populistes n'est pas dans son apparence. C'est ce qui est camouflé, la plus grande partie  de l’iceberg, le cœur glacé qui refroidit les relations humaines et enlève tout pitié envers l’autre différent.

Ceux qui refusent les immigrés et le phénomène de l’immigration passent les deux tiers de l'année dans les pays africains dans des safaris à la chasse aux éléphants et aux lions pour se distinguer comme des hommes courageux !

 On ne pense pas aux fortunes  dépensées pour les plaisirs des rois de la terre, par contre ont est triste pour les sommes minimes allouées aux hommes affamés.

Si les hommes étaient conscients et possédaient un peu d'humanité, ils réaliseraient que le prix d'une tasse de café versé par chaque milliardaire, serait capable de donner la richesse à ces pauvres gens. Les hommes n'ont pas besoin d’être  riches mais d’avoir suffisamment à manger sans craindre le lendemain.  
Les nantis aiment-il  voir les gens dans la souffrance, comme les bêtes sous les balles de leur fusil ? C'est le jeu des grands gouvernants des civilisations anciennes. Ils jouissent dans les théâtres où ils boivent jusqu’à l’ivresse tandis  que des hommes s'entretuent  devant eux. Mais attention,  il ne faut pas donner le coup de grâce avant que le seigneur ne l’ordonne !

Pourquoi évoluerait-on dans la société moderne des droits de l'homme ? S'il y a des hommes qui possèdent des droits, ce sont le dirigeant et ses alliés ! Les pauvres n'ont que des devoirs. Qu'ils aillent vivre ailleurs, parfois dans l’au-delà, surtout si le dominant  est insatisfait d’eux.

Leur défaut ? Coûter cher aux riches. Il leur faut payer, encore et encore comme l’a dit le président Trump au Saoudiens, pour avoir la paix !
Ce sont  les grands qui organisent  la paix mais aussi la guerre. C'est un jeu du plus fort, qui se prend pour Dieu, ou, à minima, pour un pharaon…

Ils sont fiers de les copier. Ils ont vidé l'Orient de tous les signes de pouvoir. Chacun érige un obélisque  sur sa terre et s’offre les médailles d’honneur comme il engrange la richesse.

Troie n'est plus, elle a disparu, avant les pays arabes et maintenant c'est leur tour. Pas de partage mais on a besoin des frères ennemis pour mettre le lion à terre.
Quand le monde avait besoin des richesses de l'Orient et de l'Afrique et de leur énergie, il se servait sans limite. Mais quand les peuples de ces pays pauvres ont besoin d'une bouché de l'Occident, les portes se ferment et les murailles s’élèvent aux frontières.
Ils s'assurent  qu'ils ne passeront pas et même qu'ils mourront dans les mers, dans la chaleur torride  des déserts ou dans le froid glacial des hauts sommets.
Le monde s'amuse encore et toujours. Par exemple, il regarde des images intéressantes dans les  films d’Hollywood ! Très belles, qui réjouissent le monde et apportent plus de fortune aux capitalistes. Donner du plaisir aux actionnaires qui amassent les gains.
Personne ne veut savoir ! On se moque de ce qui se passe dans le monde. Les pieds ne sont pas posés sur terre, dans la réalité ...
Les fortunés construisent  des fusées pour aller loin, plus loin. Ils savent que le déluge est proche et que la terre est limitée dans le temps. Eux–mêmes accélèrent la dégradation de la nature comme pour s’assurer que la vie ne restera pas  dans l'univers  actuel, mais sur la nouvelle planète qu’ils  habiteront  éloignés des autres hommes.

Ils vont modifier et perdre le monde car l'humanité ne leur suffit plus !

Mais avant que ça arrive, nous sommes dans le doute.  Cependant les pauvres ont beaucoup de patience pour réussir leurs rêves. Notre terre est bleue et verte et toujours vivable. Il n'en existe qu’une seule parmi les créations. L'homme se veut unique, lui aussi !

Abdelkarim Belkassem

8 octobre 2018

 

Terre_eocene